Amis de Saint Jacques de Compostelle Valonia + Bruselas + Belgica

La découverte du tombeau et la légende de Saint Jacques

lundi 12 octobre 2009

Huit siècles vont passer.

En 813, en Galice, un pieux ermite nommé Pélage aperçoit chaque soir un champ étrangement éclairé comme par une étoile - c’est le Campus Stellae, champ de l’étoile. Pélage est intrigué, il va en rendre compte à Théodomir, l’évêque d’Iria Flavia, qui ordonne des fouilles dans ce champ de l’étoile. Et miracle ou prodige, on découvre un compustum, c’est-à-dire un cimetière. Sub arcis marmoricis se trouve un corps et Théodomir proclame haut et fort que l’on a inventé (c-à-d. découvert) le corps de saint Jacques ; il s’agissait peut-être du corps d’un conquérant romain, mais non, c’est saint Jacques et le pape Léon III se range à l’avis de Théodomir qui plus tard se fera inhumer sous le pavement de la première église de Compostelle aux côtés du corps de saint Jacques. Le tombeau de Théodomir a été découvert en 1952.

La découverte de la tombe de saint Jacques en 813 marque le début du pèlerinage à Compostelle. De régions de plus en plus lointaines, on va pérégriner vers Saint-Jacques, vers ce Campus Stellae ou Compostum sacré, et à cet endroit, bien sûr, miracles, prodiges et choses merveilleuses se produisent.

Mais la légende n’est pas terminée : fin 844 a lieu la bataille de Clavijo, non loin de Logrono entre chrétiens et musulmans. Mahomet avait eu la révélation en 622 ; en 711, les musulmans avaient converti presque toute l’Espagne à la nouvelle religion, mais dès 718 au départ de la cuvette de Covadonga dans les Asturies, sous la conduite de Pelayo commençait la Reconquista, c’est-à-dire la reconquête du christianisme sur l’islam. Cette Reconquista va durer jusqu’en 1492 : il y aura des victoires et des défaites, même en 997 lorsque Al Mansour va détruire Compostelle tout en respectant la tombe de l’apôtre. Mais revenons à Clavijo le 23 mai 844 : les chrétiens vont être défaits et subitement apparaît dans la mêlée un blanc destrier monté par un hardi cavalier, l’épée à la main, on reconnait saint Jacques lui-même qui donne la victoire aux chrétiens, c’était le Matamore, celui qui tue les Maures, celui qui porfend les infidèles. C’est ainsi que saint Jacques va devenir le patron de l’Espagne.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2439 / 144304

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Histoire de Saint-Jacques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License